Les intervenants - Jour 2
Erwann Jan a fondé le Bazar à voix, association offrant à tous une pratique artistique originale et créative alliant chant, jeux vocaux, rythme, improvisation et où s’y mêlent vidéo, théâtre, art contemporain, poésie… Depuis 2006, il a monté 15 spectacles avec des enfants (écriture, composition et direction) dont la moitié avec le choeur du Petit faucheux (pour les 10-14 ans).

Christian Chelebourg est professeur à l’Université de Lorraine, où il dirige le laboratoire Littératures, Imaginaire, Sociétés. Il est notamment l’auteur de Jules Verne. L’œil et le ventre (1999), L’Imaginaire littéraire (2000), Prosper Mérimée. Le sang et la chair (2003), Le Surnaturel (2006), La Littérature de jeunesse (2007, en coll. avec Francis Marcoin), Victor Hugo. Le châtiment et l’amour (2010), Les Écofictions. Mythologies de la fin du monde (2012), Les Fictions de jeunesse (2013).

Anne Cousseau est Maître de Conférences en Littérature française. Elle a publié "Poétique de l’enfance chez Marguerite Duras" ainsi que divers articles et communication sur Marguerite Duras. Elle travaille également sur la littérature contemporaine et la littérature de jeunesse notamment l’album.

Laurence Saltiel (à venir)

Chef de choeur, mezzo-soprano et flûtiste, Pierre-Line Maire partage son temps entre ses activités artistiques et l’enseignement du chant choral et de la direction de Choeur au Conservatoire à Rayonnement Régional de Chambéry-Pays de Savoie. Elle crée en 2005 la Compagnie professionnelle Opus à Voix, avec laquelle elle imagine des spectacles originaux mêlant musique vocale, instrumentale, mise en scène, et allant de 500 à 600 chanteurs. Avec l’Ensemble Vocal
Canzone à Chambéry, elle revisite le grand répertoire du baroque au XXe siècle. Elle intervient dans de nombreux stages de formations de chef de choeur. Pierre-Line Maire est diplômée du CNSM de Lyon dans la classe de Bernard Tétu, titulaire des diplômes d’état de flûte traversière et direction d’ensembles vocaux.

Artiste discret méconnu du grand public, Romain Didier est pourtant l'un des auteurs-compositeurs les plus prolifiques de la chanson française, comme en atteste la richesse de sa discographie. Il sera primé trois fois dans sa carrière par le Grand Prix de l'Académie Charles-Cros, en 1986 pour son double album Piano Public, en 1997 pour l'album Romain Didier en concert et en 2007 dans la catégorie jeune public pour l'album Pinocchio court toujours. Très souvent sollicité par des orchestres, ensembles musicaux et vocaux, conservatoires et écoles de musique qui lui passent commande, Romain Didier compose pour eux et partage souvent sa scène au cours de ses tournées. Ses chansons sont interprétées avec fougue et plaisir, les rencontres avec ces musiciens et chanteurs d'un jour, riches et émouvantes.

Marie-Hélène Fournier s’intéresse particulièrement aux rapports qu’entretiennent en musique l’expérience sensible et l’expérience formelle. Son travail relève aussi bien de la musique instrumentale "pure" que des aventures "mixtes" mêlant son acoustique et électro-acoustique, que des arts de la scène. Du purement sonore, elle passe à la scène, au corps musicien, au corps tout court et à la dramaturgie. Le contact avec l’instrument et la sensation presque physique de la matière sonore sont pour elle fondamentaux.  Pour elle, l’acte d’écriture ne peut pas couper les liens avec l’expérience de l’écoute, les réalités de la perception, mais doit plutôt les interroger, voire jouer avec. Dans la musique, elle choisit de valoriser le contact vivant, palpitant, l’inexplicable. La rencontre avec le chant des enfants et le théâtre s'est ainsi fait naturellement, faisant naître sous sa plume petites pièces, contes et opéras.